iPlant


 

iplantcanada.ca 

 ---  LES FINES HERBES - LÉGUMES - FRUITS  ---

 

 

ANETH

 

Ne pas confondre avec le fenouil, deux plantes qui se ressemblent mais qui ont une saveur différente. L'aneth ne possède pas de saveur anisée et de bulbe comestible qu'on retrouve à la base du fenouil uniquement.


Au jardin : 

Il se marie bien avec le chou et est un bon voisin pour la laitue, le concombre et l'oignon. L'aneth est très utile pour éloigner les pucerons des fèves ou des haricots. Ne pas cultiver l'aneth près du fenouil, des carottes et des tomates. Très fragile, planter dans un endroit à l'abri du vent.

On récolte les ombelles vertes juste avant la floraison. Quant aux graines, on les récolte lorsque certaines d'entre elles ont déjà commencé à brunir.


Dans la cuisine: 

Goût légèrement piquant et acidulé-non anisé.

 

Utilisation: Poissons en grillade, fruits de mer, soupe aux betteraves ou recettes à base d'œufs.
Relève bien les légumes et se marie bien aux salade de pommes de terre et au concombre avec sauce ou vinaigrette à base de yogourt. C'est une herbe aromatique qui accepte mal les saveurs dominantes comme l'ail et l'huile d'olive. 

Elles perdent leur arôme à la cuisson, il vaut mieux les utiliser crues ou les ajouter à une sauce chaude juste avant de servir. 

Largement employé dans les marinades pour réduire la prolifération bactérienne ; le cornichon à l'aneth en est un exemple. 

 

Pour la santé : 

Cette herbe (surtout les graines et l'huile qu'elle contient) peut apporter support du système digestif; facilite la digestion des concombres, cornichons et légumineuses et favorise l'expulsion des gaz intestinaux. Ses propriétés digestives sont bien reconnues en médecine ayurvédique. L'aneth possède aussi un puissant pouvoir antioxydant. 

 



BASILIC 

L’herbe royale!

 

Dans le jardin :

Il existe de multiples variétés de basilic : basilic à grandes feuilles, basilic à petites feuilles,  basilic pourpre, basilic citron, basilic thaïlandais, basilic laitue, etc. Le basilic est une des fines herbes les plus connues vu son usage fréquent dans différentes cuisines à travers le monde.

 

Le basilic favorise la croissance et renforce la saveur des tomates. Il protège le concombre du mildiou et est très utile à la courgette et au fenouil. Il gagne rapidement en expansion si on le garde dans un endroit bien ensoleillée et pas trop sec. Mais attention: il craint non seulement les gelée et le froid ; c’est en fait la plante la plus fragile du jardin. 

Pincez les fleurs dès que possible pour favoriser la pousse du feuillage et pour éviter le goût amer après la floraison. Évitez que le plant monte trop haut en coupant et utilisant les feuilles les plus en hauteur.

 

Dans la cuisine :

Le basilic n’a pas son égal pour rehausser les plats de pâtes, de tomates, de viandes blanches, de tomates fraîches et de fromages. Et c’est bien sûr l’herbe capitale du fameux pesto, qui est si savoureux dans les plats de type méditerranéens!

Son goût poivré complète à merveille ceux de l’ail grillé et de l’huile d’olive, et on garde les jeunes épis fleuris pour assaisonner le beurre. En cuisson, utiliser l’herbe avec parcimonie car la chaleur développe l’arôme. Éviter de combiner le basilic avec la carotte, le goût pourrait être dénaturé!

Lorsque vous ajoutez du basilic à vos recettes, il est préférable (pour éviter l’oxydation) de les ajouter à la dernière minute en les déchirant à la main plutot que de les ciseler au couteau. Si vous faites un pesto, utiliser un mortier plutôt que le mélangeur.

Pour la santé :

Dû à sa présence d’antioxydants (acide rosmarinique), cette herbe pourrait apporter une protection contre les maladies chronique tels le cancer, les maladies cardiovasculaire et le diabète. Il s’agit également d’une source de vitamine K et fer pour l’homme.

Respirer une huile essentielle de cette herbe pourrait même stimuler la concentration intellectuelle et la mémoire. Le basilic est utilisé comme antiseptique sur les coupures, les éraflures et les piqûres.

Les nerfs en boule, l’estomac en boule ou la gorge en feu, une douce tisane saura vous apaiser.


 

 BAUME MÉLISSE

 

 Au jardin :

La mélisse est utilisée depuis plus de 2000 ans par les apiculteurs méditerranéens pour attirer les butineuses et les fidéliser à leurs ruches. Pousse très bien au soleil comme à l’ombre mais elle préfère les sols plutôt frais.

 

Dans la cuisine :

Odeur citronnée et goût légèrement astringent.  Surtout utilisée en infusion, sous forme de tisane. Les feuilles de mélisse peuvent aussi apporter une saveur fraîche aux viandes, poissons, œufs, salades et desserts.

La mélisse sert, avec d’autres plantes, à la fabrication de la bénédictine et de la chartreuse, des liqueurs alcoolisées.

 

Pour la santé :

Plante utilisée traditionnellement pour traiter différents maux: troubles nerveux (insomnie, anxiété, agitation) ou digestifs (colique infantile, spasmes, ulcères), problèmes de circulation sanguine, affaiblissement de l’immunité (herpès labial et génital).

Efficace en infusion (combinée à la camomille, réglisse, fenouil et verveine) pour calmer les coliques infantiles.


 

CAMOMILLE 

 Au jardin 

La camomille est la compagne idéale du chou et de l’oignon mais mieux vaut ne pas cultiver près de la menthe. Elle est décorative et facile à entretenir. Pousse dans les sols sablonneux, et préfère un emplacement ensoleillé.

 

Dans la cuisine :

Les fleurs de camomille servent à préparer une tisane calmante dont l’arôme rappelle à la fois la pomme et l’ananas.

Des fleurs de camomille dans l’eau de cuisson donneront une belle teinte jaune à vos oeufs de Pâques.


Pour la santé :

Possède des propriétés sédatives, anti-inflammatoires et antiseptiques.  Souvent utilisée pour traiter les troubles de la digestion (spasmes et inflammation du tube digestif, dyspepsie, gastroentérite, agitation nerveuse), idéalement en association avec sept autres plantes (ibéris amer, angélique, carvi, mélisse, chélidoine, réglisse, menthe poivrée).

 


 

CERFEUIL 

Ressemble au persil mais possède une note plus douce et anisée, semblable à l’estragon.

 

Au jardin:

Plante qui demande beaucoup d’eau et de soleil. Préfère les sols légers et humides.

Le cerfeuil joue un rôle de protection vis-à-vis des plantes qui sont facilement la proie des pucerons. Les limaces n’aiment pas son odeur.

 

Dans la cuisine :

Ses feuilles (idéalement coupées juste avant la floraison) apportent une saveur légèrement anisée aux salades, omelettes, vinaigrettes, potages, crustacés. Utilisez très frais au dernier moment car son parfum est volatil.

Avec le persil, l’estragon et la ciboulette, le cerfeuil compose le « bouquet traditionnel de fines herbes »en cuisine française. On le retrouve aussi dans la fameuse soupe Allemande « Grundonnerstag ».

Pour la santé:

Le cerfeuil contient du fer, du calcium, de la vitamine C, de la beta-carotène et de la vitamine B9 ce qui le rend intéressant pour stimuler le système immunitaire et réduire le stress oxydatif.



 

CIBOULETTE 

 Dans le jardin :

Vous connaissez la fine herbe la plus facile à cultiver? La ciboulette!

Cette herbe se régénère année après année et se multiplie aisément dans le jardin. Elle sera aussi la première à se montrer le bout du nez au printemps. La ciboulette favorise la croissance de la carotte et accentue sa saveur : assurez vous de les agencer! Cependant, ne pas cultiver près des haricots, des fèves et des pois.

Dans la cuisine :

Alors que la ciboulette traditionnelle possède des feuilles tubulaires, des fleurs violettes à l’extrémité des tiges et un goût d’oignon, la ciboulette à l’ail produit des feuilles aplaties et rappelle bien sur le goût de…l’ail! Avec une note plus fine et subtile, vous pouvez l’ajouter sans hésiter à vos sauces pour fruits de mer et crustacés, à vos vinaigrettes pour les salades et vos papillotes ou pomme de terre au four. Les fleurs blanches de la ciboulette à l’ail sont également comestibles et se congèlent très bien, et permettent de décorer les plats.

 

Pour la santé :

Tout comme plusieurs fines herbes, la ciboulette ajoute de la saveur à vos recettes. On peut donc réduire la quantité de sel pour assaisonner, atout pour la santé cardiovasculaire!

En plus d’être une source de vitamine K, son modeste contenu en vitamine C, caroténoïde et flavonoïdes lui attribue une activité antioxydante et capacité anti-cancérigène.

 


 

CITRONNELLE 

 Dans le jardin :

Le plant demandera beaucoup d’espace car l’expansion est très rapide et peut atteindre jusqu’à 1.5 m de hauteur! Requiert une terre riche, humide et bien drainé, ainsi qu’un emplacement bien ensoleillé.

 

Dans la cuisine :

Elle est largement cultivée dans plusieurs pays tropicaux, surtout pour la distillation de l’huile essentielle, utilisée dans de nombreux produits commerciaux. On la retrouve aussi dans la cuisine asiatique, pour apporter une touche citronnée bien particulière aux mets tels curry, soupes, dim sum, wonton. On peut aussi la retrouver dans des boissons tels thés glacés et cocktails rafraichissants. Pour la consommer, il suffit  de couper la tige sur la longueur et d’émincer finement la partie intérieure (qui est plus tendre).

 

Pour la santé :

Le composé responsable de son odeur et saveur citronnée nommé Citral  est reconnu pour ses propriétés anti-microbiennes et anti-fongiques. Contient de l’acide folique, des vitamines B1, B5 et B6 ainsi qu’un peu de vitamine C ce qui rend cette herbe intéressante pour la santé en générale.

 


 

CORIANDRE 

 Parfois aussi appelé cilantro, persil arabe, persil mexicain ou persil chinois.

 

Au jardin :

La coriandre est très facile à cultiver. Préfère les sols bien drainés et demande beaucoup d’eau en début de croissance. Par la suite, elle demande du soleil et de la chaleur. Elle est une bonne voisine du thym, de la sarriette et l’anis, mais on doit éviter de la cultiver près du fenouil. La coriandre attire les pollinisateurs.

 

Dans la cuisine :

On la retrouve dans plusieurs plats asiatiques et mexicains tels curry, soupes, pad thaï, salsa et ceviche. Elle peut rappeler le goût de la sauge, des agrumes ou…du savon! La variété « vietnamienne » à une saveur un peu plus citronnée.

On peut utiliser les feuilles et les tiges (jusqu’à la racine) en les hachant finement pour les ajouter en fin de cuisson ou dans des mets froids.

 

Pour la santé :

Jusqu’à maintenant, les effets sur la santé reliés à la consommation de coriandre n’ont pas été étudiés chez l’humain, bien qu’elle est utilisée depuis plusieurs décennies pour ses propriétés digestives et qui stimulent l’appétit. Nous savons que les feuilles de coriandre contiendraient davantage d’acides phénoliques (antioxydants) que ses graines. Les feuilles de coriandre fraîches contiennent des caroténoïdes, dont le bêta-carotène  (précurseur vitamine A). À titre de comparaison, 125 ml de coriandre fraîche contiendrait presque autant de bêta-carotène que 250 ml de brocoli, mais dix fois moins qu’une carotte.

Comme pour plusieurs autres fines herbes, les feuilles de coriandre crues sont une excellente source de vitamine K pour la femme et une bonne source pour l’homme.

 


 

ESTRAGON 

 
 

Au jardin :

S’accorde avec tous les légumes, et il est préférable de le planter proche du thym et de la sarriette. Préfère un sol bien drainé et un endroit ensoleillé. Demande beaucoup d’espace pour s’épanouir; prévoir 30-45 cm entre les autres plants.

 

Dans la cuisine :

On le reconnait par ses fines feuilles minces, au goût légèrement anisé. On l’utilise pour parfumer les huiles et les vinaigres, mais aussi pour rehausser les plats de poisson et de fruits de mer, de volaille, ainsi que les salades de betterave, les soupes et les légumes grillées.

Pour la santé :

Parmi les fines herbes, l’estragon est classé en quatrième position (dernière la sauge, le thym et la marjolaine) quant à sa capacité antioxydante ce qui le rend intéressant comme assaisonnement « anti-cancer » !

 


 

 FENOUIL 

 
 

Au jardin:

Le fenouil se distingue par son feuillage délicat et vaporeux vert pâle. Produira des grappes de petites fleurs jaunes durant l’été, puis des graines également comestibles. La plante dégage une odeur d’anis prononcée et ressemble à l’aneth. Demande un sol sablonneux et bien drainé, et un endroit ensoleillé.

 

Dans la cuisine:
Les feuilles fraîches finement hachées sont appréciées avec les potages, salades et plats de poisson, en particulier les poissons gras tel le saumon et le maquereau. On peut également faire sécher les feuilles et les graines à la fin de l’été et les garder dans un contenant hermétique.

 

Pour la santé:

Le fenouil est une source de vitamine C et son feuillage est reconnu pour son pouvoir antioxydant (flavonïdes), efficace pour contrer les maladies reliées au vieillissement comme les maladies cardio-vasculaire et les cancers. Ces polyactylènes, composées bioactifs auraient des propriétés anti-inflammatoires et anti-bactériennes.

 


 

 GERANIUM CITRON 

 
 

Au jardin : Possède des feuilles raides frisées et ondulées dégageant une odeur citronnée.Atteint jusqu’à 90 cm de hauteur; donnera un arbre décoratif miniature. Peu résistant au froid, demande beaucoup de soleil et un sol sec, bien drainé. Il est possible de le cultiver aussi à l’intérieur mais demande un minimum de 4 heures d’ensoleillement par jour ou 14-18 h de lumière artificielle.

 

Dans la cuisine:

Les feuilles des géraniums sont plus remarquables et plus odorantes que leurs fleurs. Les feuilles aromatisent les plats (farces, sauces, desserts) et parfument des boissons chaudes ou froides. Il faut les retirer après qu’elles ont transmis leur arôme à une préparation…et ne pas les manger.Mais les fleurs sont comestibles et s’utilisent pour décorer des gelées, des fromages ou du beurre. On peut les cristalliser et en faire des glaçons, des vinaigres ou du sirop.

 


 

LAURIER:

 

Tout comme l’olivier, le laurier était un symbole de paix. Au Moyen Âge, on apposait sur le front des nouveaux promus à un titre universitaire, des couronnes de laurier, d’où le titre de baccalauréat.

Au jardin : Plante aux feuilles persistantes et coriaces. Demande un sol humide bien drainé et d’un endroit ensoleillé.

 

Dans la cuisine : On utilise celles-ci séchées et entières dans les ragoûts, les soupes, les potages et les sauces à la tomate. Il est à noter que l’amertume des feuilles disparait au séchage. C’est aussi un ingrédient indispensable du bouquet garni.

 

Pour la santé: Le laurier serait reconnu pour réveiller l’appétit et pour rétablir les organismes affaiblis. Il peut être utilisé en infusion pour soulager les flatulences et stimuler les estomacs paresseux. En phytothérapie, il est conseillé pour atténuer les douleurs d’arthrite et de maux de dents. Il peut aussi être utilisé en essence pour traiter les entorses et les meurtrissures.

 


 

 LAVANDE: 

 
 

Vous avez une cour? Un jardin? Placez la lavande bien en évidence et le plus proche de la maison, car c’est la plus aromatique et colorée de toutes les fines herbes!

Utilisée depuis fort longtemps en parfumerie, elle gagne à être connue et à être exploitée à son plein potentiel.

 

Au jardin :

Plante facile d’entretient qui fleurit très rapidement. Elle adore les endroits très ensoleillés avec un sol sec, rocailleux et bien drainé. À la fin de l’été, vous pouvez couper les tiges et faire des bouquets, pour embaumer les pièces de la maison!

 

À la cuisine :

Les fleurs de lavande sont utilisées pour parfumer le sucre destiné à la pâtisserie, pour aromatiser des gâteaux, biscuits, meringues, crèmes glacées et sorbets. On peut aussi les ajouter dans une vinaigrette, une sauce pour viande et poisson,  une confiture ou pour aromatiser des fruits en compote. Excellente en infusion pour ajouter une touche estivale aux breuvages : limonade, tisane, thé glacé…

 

Propriétés :

La lavande est aussi utilisée en phytothérapie pour traiter plusieurs maux ou troubles tels l'anxiété, l'agitation, l'insomnie, les malaises digestifs d'origine nerveuse, les ballonnements, les crampes et les douleurs musculaires. Elle est alors suggéré en concentré, sous forme de teinture ou d’huile essentielle.

 


 

LIVÈCHE: 

 
 

Au jardin :

La livèche fait fuir les insectes, grâce à sa forte odeur de cèleri. Plante très envahissante et pouvant atteindre 2 mètres de hauteur; mieux vaut la planter dans les coins ou contour du potager. Facile d’entretient; accepte pratiquement tous les sols à l’exception de ceux trop argileux, et préfère les endroits avec alternance d’ombre et de soleil.

 

Dans la cuisine :

Utiliser les feuilles fraiches ou séchées dans les ragout, soupes, viandes et sauces. Les tiges et jeunes racines peuvent être émincés et consommé en légumes d’accompagnement qui s’apparente au cèleri braisé. Également consommée en infusion (tisane).

 

Pour la santé :

Contient des constituants actifs comme la coumarine et les terpènes. En infusion, la livèche pourrait aider à traiter les troubles digestifs tels les coliques et flatulences, et les maladies infectieuses au niveau du système urinaire.

 


 

 MARJOLAINE PANACHÉE: 

 

 

Dans la jardin :

On la confond souvent avec l’origan, dont elle est une proche parente. Ses feuilles sont cependant un peu plus grandes que celle de l’origan.

La marjolaine préfère les emplacements ensoleillés, est sensible au froid et ne pousse pas bien dans les températures fraîches. Il faut continuellement tailler la plante pour l’empêcher de fleurir et éviter que ses feuilles ne développent un goût amer.

 

Dans la cuisine:

Goût plus doux et anisé que l’origan,elle fait des merveilles avec la tomate, la volaille, le poisson, les légumes grillés et les plats à base d’oeufs. Elle est également utile dans la fabrication des saucisses, la cuisson du canard ou de l’oie et dans les plats de fèves sèches.

 

Pour la santé :

Dans l’antiquité, elle symbolisait le bonheur, le bien-être et la paix. Aujourd’hui, elle est plus reconnue pour son effet réchauffant et calmant. On la recommande en infusion pour aider à soulager les rhumes, affection des bronches et troubles digestifs grâce à ses propriétés antiseptiques. Elle semblerait aussi utilisé pour soigner les troubles d’anxiété, de nervosité et d’insomnie.

 


 

MENTHE: 

 
 

La menthe apaiserait, dit-on, les maux de l’âme. Il est de coutume d’offrir une menthe en pot à une personne qui vit un chagrin d’amour. C’est aussi le symbole de l’hospitalité.

Vous avez décidé d’en cultiver? Voici ce qu’il faut alors en retenir :

 

Dans le jardin: 

Il existe plusieurs variétés de menthe : poivrée, verte, aquatique, chocolatée, marocaine… Il faut donc porter attention au nom complet car chacune ont leur particularité au niveau de goût. Par contre, elles ont des besoins identiques : la solitude et un endroit partiellement ombragé. La menthe n’est pas une bonne compagne; il s’agit d’une plante agressive qui envahit totalement l’espace.

 

Dans la cuisine :

Saviez vous qu’en ajoutant quelques feuilles de menthe fraîches à l’eau d’un vase, votre bouquet durera plus longtemps? Et sur le marché on retrouve la menthe un peu partout : dans les médicaments, gommes à mâcher, dentifrice et savons mais bien évidemment en cuisine, tant dans les mets salés que sucrés!

 

Voici quelques suggestions d’utilisation pour agrémenter vos repas:

-Gelée, sauce ou trempettes pour accompagner l’agneau ou autre viandes et légumes

-Rouleaux de printemps, salades et sauté asiatiques

-Tisane, cocktails et eau aromatisées

-Salade de fruit, dessert au chocolat et confitures

-Yogourt glacé/sorbet

 

Pour la santé :

En plus d’être rafraîchissante, d’aider à la digestion et à apaiser les désagréments d’un rhume, la menthe fraîche est une source de fer et manganèse, et elle possède des composés antioxydants nommés acide rosmarinique et flavonoïdes.  

 


 

ORIGAN: 

 
 

Reine de la cuisine grecque et mexicaine et cousine de la marjolaine, cette herbe délicieuse sent et goûte l’été!

 

Dans le jardin :

L’origan a un effet bénéfique sur toutes les plantes dont elle augmente la saveur. Bien que considérée comme une vivace, celle-ci ne tolère pas les températures froides: mieux vaut rentrer les plants dans la maison avant les gel d’automne.

Néanmoins, l’origan est une plante facile à cultiver qui pousse mieux si on la néglige que si on la dorlote! Il faut cependant la tailler régulièrement pour favoriser la croissance de branches latérales ou enlever les deux tiers de la plante quand elle commence à fleurir. De nouvelles tiges apparaîtront et permettront une deuxième récolte à l’automne.

 

Dans la cuisine :

L’origan est utilisé pour assaisonner les plats de viandes et poissons, les sauces, les pâtes ou riz, les soupes et les potages. Il est parfait pour parfumer pizza et spaghetti et se marie à merveille aux salades avec fromages tels le féta, le bocconcini et la mozzarella.

 

Pour la santé :

Tout comme plusieurs fines herbes, l’origan frais contient des antioxydants bénéfiques pour la santé cardiovasculaire et pour la prévention de cancers. Ces composés phénoliques nommés apigénine, lutéoline, acide rosmarinique, et acide carnosiqueseraient présents en plus grande quantité sous forme frais que séché. Selon certaines études scientifiques, des extraits d’origan pourraient aider à diminuer la glycémie (taux de sucre dans le sang), chez les personnes sensibles au glucose ou diabétique.

 


 

OSEILLE: 

 

Au jardin: Plante avec feuilles d’un vert vif au goût citronné et légèrement acide. Atteint jusqu’à 60 cm de hauteur sous forme de bouquets touffus. Préfère les endroits ensoleillés (tolère un peu d’ombre) et les sols riches et humides. Le gout des feuilles peu être très amer lors de grosse chaleur estivale. Arroser régulièrement.

 

Dans la cuisine : Donne du piquant aux salades. Peut également être cuit comme des épinards et ajouté à mes mets chauds tels omelette, quiches, potage, volaille et poissons.

 

Pour la santé : Excellente source de vitamine C, de magnésium, de vitamine A et contient également du fer et en phosphore. Dû à sont grand contenu en acide oxalique, peut nuire à l’absorption du calcium ; consommer en modération pour les personnes susceptibles à l’ostéoporose.

 


 

 PERSIL: 

 
 

Au jardin: 

Le persil apporte vigueur aux tomates et aux asperges et aime l’oignon. Il n’a cependant pas une bonne influence sur la laitue, le pois, le poireau et le céleri.

C’est une plante assez rustique qui tolère des gelées légères. On peut récolter les feuilles avec leurs tiges à tout moment; la plante en produira rapidement de nouvelles en autant qu’on l’arrose régulièrement.

 

Dans la cuisine :

 

Le persil frisé est très décoratif dans les plats et le persil plat ou italien est plus goûteux (note épicées et sucrées) et plus utilisé.

Extrêmement populaire dans la cuisine méditerranéenne, il se retrouve dans le taboulé et est un élément essentiel du bouquet garni. Il parfume salades, sauces, beurre composé et farce. Les tiges ont une saveur plus forte que les feuilles.

 

Pour la santé: 

Contient des composés antioxydants nommés apigénine, lutéine et beta-carotène. Il aiderait à réduire la persistance de la mauvaise haleine suite à la consommation d’ail en emprisonnant les composés sulfurés.

Ce condiment contient du fer, des folates, vitamines K et C ce qui le rend intéressant comme assaisonnement santé, surtout lorsqu’on l’incorpore en grande quantité, comme dans un taboulé.

 


 

 ROMARIN: 

 
 

Saviez vous que de toutes les herbes prisées par les Anciens, le romarin était peut-être le plus apprécié pour ses utilisations innombrables? Baptisé « rosée de la mer » dû aux nombreuses haies odorantes en méditerranée,  les Grecs lui attribuaient un pouvoir antivieillissement et il était réputé pour stimuler l’intelligence et la mémoire…voilà pourquoi ils portaient des couronnes tressées de romarin!

 

Au jardin :

Dans le potager, le romarin s’entend particulièrement bien avec la sauge, la lavande et le thym. C’est une herbe qui aime les endroits secs (bien drainés) et ensoleillés.

Le romarin à port retombant a une allure plus désinvolte qui le rend intéressant pour les paniers suspendus.

Le romarin survit très bienl’hiver à l’intérieur; il faut le placer près d’une fenêtre ensoleillée et ne l’arroser et vaporiser qu’occasionnellement.

 

 

Dans la cuisine :

Attention, son goût est puissant! À utiliser en petite dose pour ne pas masquer le goût des aliments.

On l’ajoute aux pâtes, aux mets à base de tomate, aux viandes et aux légumes grillés à la provençale.

Le romarin s’harmonise bien avec la cuisson sur le barbecue: mettre quelques branches de romarin sur les charbons pour parfumer les grillades. Sa tige peut servir de brochette pour les légumes et viandes et par le fait même ajouter de la saveur.

Les fleurs délicates se mangent fraîches et sont délicieuses dans des préparations sucrées. N’hésitez pas à en parfumer vos salades de fruits et vos gelées.

 

Pour la santé :

Cette herbe de la famille des lamiacées (comme la menthe, le thym, la marjolaine, l’origan et le basilic) a un contenu élevé en huiles essentielles odorantes nommés terpènes. Ces molécules sont reconnues efficaces pour contrer le développement de certains types de cancer.

Il est aussi conseillé en infusion pour traiter les troubles hépatiques et gastro-intestinaux.

On retrouve aussi l’huile essentielle dans certaines lotions et onguents pour soulager divers malaises (maux de tête, inflammation, rhumatisme et  légères infections).

 


 

 ROQUETTE: 

 

Au jardin : Plante comestible aux feuilles lisses, irrégulières, étroites et dentelées. Son goût sera plus piquant si elle pousse dans un sol sec et par température très chaudes; goût plus doux en sol humide et températures fraiches.

 

Dans la cuisine : Maintenant populaire et accessible en épicerie en sac ou contenant individuels ou en mélange avec d’autres laitue. Avantageux à cultiver dans votre jardin, pour intégrer dans vos recettes plus régulièrement.  Crucifère qui apporte une saveur poivrée et un goût de noisette moutardé aux salades et sandwich. On peut aussi l’ajouter en fin de cuisson dans les pâtes, soupes, sauces et sur les pizza.

 

Pour la santé : Faible densité calorique mais riche en vitamine K et contient des antioxydants bénéfiques (quercétine, glucosinolate, beta-carotène et lutéine) pour contrer les cancers et maladies reliées au vieillissement.

 


 

RUE: 

 
 
 

Traditionnellement, on lui attribuait des vertus antipoison et on utilisait la rue pour protéger contre plusieurs maladies dont la peste.  Maintenant, on la considère toxique et  elle n’est pas recommandée pour traiter des maux.

 

Dans le jardin: On la cultive principalement pour son feuillage persistant qui éloigne les chiens, ses feuilles originales bleutées et ses nombreuses petites fleurs jaunes fleurissant en été. Demande un sol bien drainé et beaucoup de soleil. Peux causer des irritations si elles sont touchées; porter des gants lors de la transplantation et éviter de planter à proximité d’un endroit passant.

 

Dans la cuisine : On évite de la consommer car peut être toxique à haute dose. Industriellement, elle est encore utilisée dans la fabrication de Grappa (boisson alcoolisée italienne).

 

Pour la santé : Anciennement très utilisée comme herbe médicale au propriétés antipoison, mais elle est maintenant évitée car il est commun de présenter des réactions allergiques.

 


 

 SARRIETTE: 

 
 

Dans le jardin 

Au jardin, la sarriette s’accorde parfaitement avec les haricots, l’oignon, la betterave et les laitues. La sarriette d’hiver est une plante décorative sous forme d’arbrisseau à arôme fort.  La sarriette rampante est également décorative et utile pour la culture en contenant en balconnière ou en jardinière. La floraison en plein été est spectaculaire. Préfèrent les sols bien drainé, sablonneux et bien ensoleillés.

 

Dans la cuisine :

Utilisation : Salades, ragoûts, marinades, sauces, gibier, faisan, vinaigres, fèves, haricots, lentilles, petits pois, huiles. Également communément utilisée par nos grands-mères dans les pommes de terre en purée. En infusion, elle a un goût d’orange et de vanille. Les Romains l’employaient pour faire une sauce, voisine de la sauce à la menthe, ainsi que dans les farces pour volailles et comme arôme pour les tartes, saucisses, omelettes, viandes et poissons.

Le goût de la sarriette d’hiver et de la sarriette rampante est moins intense que celui de la sarriette d’été, mais les utilisations médicinales et culinaires sont les mêmes pour les deux plantes.

Il s’agit d’un ingrédient du mélange « herbes de Provence » avec le thym, la marjolaine, le romarin et l’origan. On la retrouve aussi dans la sauce au raifort.

 

Pour la santé:

Semblerait aider à la digestion des légumineuses. Contient des nutriments tels le fer, le manganèse et la vitamine K.  Le principal composé actif de la sarriette est l’acide rosmarinique. Celui-ci est un acide phénolique ayant des propriétés antioxydantes. Chez l’humain, il est difficile d’évaluer les effets santé de la consommation de fines herbes puisque les quantités consommées sont généralement faibles. On ne peut donc à ce jour se prononcer sur ses propriétés thérapeutiques.

 


 

SAUGE: 

Plante ancienne originaire des pourtours de la méditerranée ; ses feuilles aromatiques servent depuis très longtemps à la conservation des aliments. Dans le folklore provençal, la tradition voulait qu’on récolte la sauge très tôt le matin de la Saint-Jean, car on la disait magique et possédant le pouvoir de rendre un amour éternel.

 

Dans le jardin :

La sauge renforce le goût des choux et s’entend très bien avec le romarin, mais il faut éviter de la cultiver près des concombres.

Elle apprécie les longues périodes ensoleillées et de sècheresse. Son arôme se développe au soleil, car plus la température est élevée, plus intense est sa saveur.

Toutes les fleurs de sauge sont comestibles. Cueillez les fleurs dès qu’elles s’ouvrent.

 

Dans la cuisine :

Chaque variété à une saveur différente; elles ont cependant toute un goût puissant lorsque les feuilles sont fraîches et écrasées, mais celui-ci s’atténue au séchage. La sauge complémente pratiquement tous les plats de viande, de charcuterie, les pâtés et rehausse agréablement les plats de légumes grillés. Délicieuse pour aromatiser la farce de dinde ou d’oie.

Les fleurs ont le même goût que les feuilles, avec une touche plus sucrée qui en fait un accompagnement idéal pour le riz, les pâtes, les pommes de terres et légumes vapeur. Elles sont aussi parfaites pour aromatiser l’huile, les vinaigres floraux, dans les cocktails et en infusion comme tisane.

  

Pour la santé :

Selon les recherches scientifiques, la sauge possède quelques propriétés intéressantes. Les extraits liquides ou séchés de cette plante pourrait avoir un effet stimulant sur la mémoire à court terme tout en réduisant le stress et en améliorant l’humeur.

En combinaison avec l’échinacée, elle pourrait aider à soulager la douleur d’une pharyngite, alors qu’en combinaison avec des extraits de rhubarbe elle pourrait aider à guérir les lésions d’herpès labial. Elle pourrait même être bénéfique pour soulager les troubles digestifs fonctionnels, et la transpiration dont les bouffées de chaleur reliées à la ménopause.

Grâce à l’acide caféique et aux polysaccarides, cette plante possède des composés antioxydants et bénéfiques pour le système immunitaire.

 


 

 STEVIA: 

 
 Cette plante est fascinante avec ses feuilles au goût de sucre, mais sans calories!

 

Au jardin :

Croissance rapide et généreuse; facile de culture. Préfère les endroits ensoleillés et un arrosage régulier.

 

Dans la cuisine :

Les feuilles fraîches ont un goût sucré et peuvent être utilisées telles quelles pour ajouter une touche sucrée à vos recettes et pour les infusion et breuvages (thé glacé, limonade, thé marocain, mjitos).

 

Pour la santé :

Contrairement au édulcorants de synthèse (aspartame, saccharine, sucralose, acésulfame-potassium...) fabriqués en laboratoire, ce sucre provient d'une plante originaire de l'Amérique du sud. On lui accorde des vertus bénéfiques pour les personnes souffrant d’hypertension et de diabète de type 2. Les chercheurs s’intéressent également aux effets anti-inflammatoires et anti-cancérigènes des extraits de Stévia. Les recherches sur ce produit sont minimes, mais à ce jour il semblerait être un choix sain et sécuritaire.

 


 

 THYM: 

 
 

Dans le jardin :

Le thym s’associe avec toutes les plantes, avec une prédilection pour le romarin et la sarriette. Pourquoi ne pas faire une collection de thyms? Ils ont des formes, couleurs, fleurs et odeurs très diversifiées. Ses fleurs contribuent grandement à attirer les abeilles et autres pollinisateurs dans le jardin. Demande un sol caillouteux, bien drainé et beaucoup d’ensoleillement.

 

Dans la cuisine :

En cuisine, le thym forme un combo gagnant avec les viandes, poissons, sauces pour pâtes, légumes, principalement les tomates, les courges et les aubergines. Également bon mariage dans les cocktails avec gin. Le thym convient aussi  en combinaison de menthe pour les salades de fruit, tisanes et desserts sucrés. On le retrouve avec le laurier et le persil dans le bouquet garni et aussi dans le fameux mélange traditionnel d’herbes de Provence dont sa composition précise est de: 26% origan, 26% romarin, 19% thym, 26% sarriette et 3% basilic (lavande facultatif).

 

Pour la santé :

Côté bénéfices santé, le thym serait reconnu comme une des fines herbes contenant les plus grandes quantités d’antioxydants. On nomme ces composés flavonoïdes, acide rosmarinique et acide caféique.

Aussi, un principe actif nommé thymol semblerait être efficace dans la prévention de maladies cardiovasculaires, en empêchant l’agrégation de plaquettes et en ayant un rôle bénéfique sur la relaxation des vaisseaux sanguins.

Le thym aurait aussi des vertus antiseptiques et des propriétés antiviralesstomachique, expectorant et antispasmodique. Depuis fort longtemps, les gens l’utilisent aussi en infusion pour calmer les troubles de digestion, la toux,  les grippes, le sinusites et gingivites.

Le thym serait également une excellente source de fer, minéral essentiel au transport de l’oxygène et production d’énergie, et de vitamine K qui intervient dans la coagulation sanguine et la prévention de l’ostéoporose.

 


 

VERVEINE CITRONNELLE: 

 
 

Au jardin:

Plante qu’on distingue facilement par l’arôme de citron qui se dégage des feuilles quand on les frotte.

Cultivez la verveine citronnelle en pot (avec trous pour faciliter le drainage) de façon à pouvoir entrer vos plants à l’intérieur, une fois l’automne à nos portes. Enlevez les fleurs pour favoriser la croissance des feuilles. Placer le plant dans un endroit bien ensoleillé.

 

 

Dans la cuisine :

Très appréciée en infusion (tisane). Les feuilles s’ajoutent également aux mets sucrés tels salades de fruits, pâtes à gâteaux, crème glacées ou sorbet maison.Utiliser avec parcimonie, car l’arôme qui s’en dégage peut être très intense. Pour les infusions, retirer les feuilles rapidement car une macération prolongée peut dégager une saveur prononcée et désagréable.

 

Pour la santé:

Des recherches in vitro et chez l’animal indiquent quelques propriétés intéressantes dû aux composés actifs (flavonoïdes, acides phénols, tanins, saponines, citral, terpénoïdes) de la plante fleurie : antibactériennes, antifongiques, anti-inflammatoires, antioxydantes et anti-nociceptives. Cependant, aucune étude clinique ne confirme à ce jour une efficacité thérapeutique chez l’humain.

La verveine peut interagir avec certains médicaments et suppléments. Utiliser avec précaution chez les patients avec:

  • une insuffisance hépatique ou prenant des médicaments métabolisés par les enzymes hépatiques (peut interagir avec les enzymes du foie) ;
  • des problèmes de coagulation ou prenant des anticoagulants (à cause de son contenu en vitamine K);
  • une faible pression sanguine ou prenant des médicaments contre l’hypertension artérielle ou prenant des vasopresseurs;
  • l’anémie, de troubles gastro-intestinaux ou de troubles neurologiques.

 

 

 ---  LES LÉGUMES  --- 

 

ASPERGE:

Au jardin :

Demande un sol riche, léger et bien drainé et un endroit bien ensoleillé. Plante pouvant atteindre 2 mètres de hauteur, donc la placer en bordure du jardin car fera de l’ombre sur les autres plantes. Plante vivace d’une longévité de +/- 15 ans. Récolter en petites quantités les premières années pour permettre à la plante de refaire ses réserves en nutriments et reproduire l’an suivant.  Récolter à la main les asperges lorsqu’elles atteignent 15-25 cm de hauteur.

 

Dans la cuisine :

La partie coriace non comestible à la base de l’asperge s’enlève facilement qu’en la pliant légèrement. On peut cuire les tiges et les pointes à la vapeur, sur le BBQ, au four ou dans un wok.  Se consomment de diverses façons: dans les pâtes, les omelettes, les salades, les sautés ou en légumes d’accompagnement.

 

Pour la santé :

Riches en minéraux, surtout au niveau des pointes. Excellente source de folate, bénéfique pour les femmes enceintes.  Contient aussi de précieux antioxydants efficaces pour contrer les cellules cancérigènes. Bonne source de fer pour l’homme. Il est tout à fait normal de constater une odeur très particulière dans l’urine après la consommation : cette odeur est attribuable à la présence de composés soufrés inoffensifs. 

 


 

AUBERGINE:

 

Au jardin :

Planter lorsqu’il n’y aura plus aucun risque de gel. Préfère les températures chaudes, constamment au dessus de 20 degrés. Laisser une bonne distance entre les plants (environ 1 mètre) et s’assurer d’avoir un sol riche en nutriments. Arroser fréquemment avec des engrais.

 

Dans la cuisine :

Se mange grillée (au four ou BBQ), frite, en purée (Babaghanuuj), en gratin, dans les sauces pour pâtes, curry, moussaka ou ratatouilles. Agit comme une éponge face à l’huile: saler au préalable pour la dégorger et éviter qu’elle n’absorbe trop de corps gras lors de la cuisson.

 

Pour la santé :

Fortement antioxydante, surtout au niveau de la peau de couleur violette (riche en anthocyanines). Bénéfique pour contrer le stress oxydatif, responsable des maladies reliées au vieillissement. Contient aussi du manganèse, cuivre et vitamines du complexe B.

 


 

BETTE À CARDE:  

 

 

Au jardin:

Plante parente de la betterave produisant de grosses feuilles qui ressemblent à des épinards géants. Les tiges peuvent être de différentes couleur : jaune, rouge, orange, rose. Peut être récoltée au fur et à mesure que les tiges poussent, selon le besoin.

Dans la cuisine :

Tant les tiges que les feuilles sont comestibles. Les tiges peuvent être hachées et incorporées à des pâtes, omelettes, quiches ou mets composés. Également délicieux en légume d’accompagnement, lorsque saisi à la poêle avec de l’huile, de l’ail et du jus de citron. Les feuilles peuvent être mangées crues en salade ou dans les sandwichs, ou cuit à la vapeur comme des épinards.

Pour la santé :

Contient de nombreux minéraux et vitamines : excellente source de vitamine A et K, fer et magnésium. Forte capacité antioxydante, surtout au niveau des feuilles et des tiges de couleur rouge. Contient beaucoup d’oxalate qui peut nuire à l’absorption de calcium. Pour les personnes à risque de lithiases urinaires, éviter de consommer en grande quantité.

 


 

 CERISE DE TERRE: 

 

 

Au jardin:

Planter da





 il est très juteux et renferme de petites graines.

 

Dans la cuisine :

Se consomme cru, avec ou sans la peau  avec une trempette ou dans une salade. Lorsque mariné, on le nomme cornichon! On peut aussi le consommer sous forme de marinade ou relish.

 

Pour la santé :

Très faible valeur calorique car contient beaucoup d’eau. Renferme des antioxydants, vitamines et minéraux surtout concentrés dans la peau. Éviter de peler pour conserver le maximum de nutriments. ---  LES LÉGUMES  --- 


 

COURGETTE:

  

Au jardin :

Légume de couleur verte ou jaune qui demande un arrosage fréquent et qui poussera rapidement. Récolter avant qu’il atteigne plus de 5cm de diamètre et 15-20cm de long. Disponible de couleur verte et jaune.

 

Dans la cuisine :

Se consomme tant cru que cuit. Il peut être ajouté à des sauces, sautés, salades, soupes et potages, grillé au four ou sur le BBQ et également excellent mariné.

 

Pour la santé:

Faible densité calorique mais riche en antioxydants, vitamines et minéraux. Il est préférable de garder la pelure pour conserver tous les nutriments.


 

POIVRONS ET PIMENTS:

 

Au jardin :

Plant qui nécessite beaucoup d’ensoleillement et de chaleur. Pour maximiser la croissance et le mûrissement, couvrir d’une toile géotextile lorsque la température nocturne chute sous les 15 degrés. Les différentes variétés de poivrons se différencient par leur couleur, leur forme et le goût.

 

Dans la cuisine :

Les poivrons doux se consomment tant crus (crudités avec trempette) que cuits: sautés dans le wok, grillés sur le BBQ, en coulis, gelée ou confiture, potage ou gaspacho, farcis avec viande et riz etc.  Ne pas consommer les pépins ou les membranes blanchâtres qui peuvent être indigestes. Certains piments sont utilisés en assaisonnement, et s’utilisent avec parcimonie car ils peuvent être piquants. La variété Basket of fire donne des petits piments rouge vif et très forts.  La variété mexicaine Jalapeno donne des piments forts de couleur verte ou rouge, selon sa maturité. Chaque plant donne une trentaine de fruits. Le piment banane est jaune et beaucoup plus doux au goût.

 

 

Pour la santé :

C’est généralement le poivron rouge qui contient le plus d’antioxydant et de vitamine C par rapport aux poivrons d’autres couleurs. Grâce aux composés antioxydants principalement retrouvés dans la pelure des poivrons, ils sont considérés comme un aliment anti-cancer.


 

TOMATES:

 

 

Au jardin : Transplanter dans un endroit ensoleillé et protégé du vent, et dans un sol bien fertile et humide.  Les plants gagneront rapidement en expansion : donc s’assurer d’éliminer les gourmands, ces bourgeons (pousses issues de l’aisselle) qui ne produisent pas de fruit. Tuteurer au fil de l’été les plants qui ont plus de 1 mètre de hauteur.

 

Dans la Cuisine :

Chaque variété de tomate possède une forme et un goût différent. Les plants de tomates cerise Sweet 100 et Sweet baby Girl produisent de belles grappes de petits fruits rouges et fermes, les cerises Juliet sont juteuseset résistent au fendillement, les Sungold sont orangées et très fruitées,alors que les tomates cerise Lemon Cherry sont jaunes pâles et sucrées. Elles sont idéales crues en apéro, collations ou en accompagnement de sandwich.Pour les tomates rouges, la Big Beef est la plus grosse et possède un goût classique, bien équilibré entre l`acidité et le côté sucré. Les plants vigoureux et très productifs présentent une grande résistante à plusieurs maladies. La Célébrité est la tomate classique et uniformed’environ 9 cm de diamètre, également très résistantes à plusieurs maladies. La Fantastique est aussi de grosseur moyenne et le plant est très productif.Les plants de tomates Italiennes sont aussi très productives et les tomates sont quant à elles plus fermes et moins juteuses, idéales pour les sauces à spaghetti.

Pour les tomates roses, la Cœur de bœuf est la plus grosse, et possède une forme de cœur. Elles sont délicieuses en tranches dans un sandwich ou en quartiers dans une salade. La Pink Girl est également grosse mais plus juteuse et au goût agréable légèrement sucré et peu acide. Démontre une bonne résistance au craquement du fruit.

 

Pour la santé:

Grâce à plusieurs nutriments (vitamines, minéraux et fibres)  et de précieux antioxydants (lycopène), la tomate pourrait aider  à prévenir des maladies cardiovasculaires et certains cancers dont celui de la prostate.


 ---  LES PETITS FRUITS   ---

 

 FRAISES:

 

 

Au jardin :

Demandent un sol bien drainé plutôt sablonneux mais riche en terreau, et une exposition ensoleillée. À la première fleuraison, éliminer toutes les fleurs pour maximiser la conservation d’énergie et la production e fruits abondants. Arroser fréquemment.

 

Dans la cuisine :

Tout comme les autres petits fruits, les fraises sont excellentes fraîches, congelées ou en dessert glacé et cuites dans les desserts ou sauces. La variété Clef des champs est grosse, globuleuse-conique, rouge clair, luisante, d’aspect attrayant. Sa chair est presque entièrement rouge-orange et très ferme. Cette fraise québécoise se conserve longtemps, jusqu’à cinq jours à la température de la pièce.  Floraison blanche.

La Quatre-Saisons Mara-des-Bois donne des fruits de grosseur moyenne, très parfumés.  Elle donne des fraises de mai jusqu’aux gelées.  Floraison blanche.

La Quatre-saison Robeberry donne des fraises de beau calibre à saveur agréable et légèrement parfumée.  Floraisin rose.

La Quatre-saisons Toscane a une production continue et donne des fruits rouge clair, d’une bonne grosseur, à la douce saveur sucrée.  Floraison rose.  Gagnante de nombreux prix. 

 

 

Pour la santé :

La fraise est une excellente source de vitamine C et contient des antioxydants bénéfiques pour la prévention de cancers, maladies cardiovasculaire et plusieurs autres maladies chroniques reliées au stress oxydatif et à l’inflammation.


 

RHUBARBE:

 

 

Au jardin :

Préfère un sol riche et humide ainsi qu’un emplacement ensoleillé. Elle prendra de l’expansion avec les années, étant une plante vivace résistante. Afin qu’elle puisse produire durant plusieurs années et rester robuste, mieux vaut ne pas récolter les tiges la première année d’établissement. L’année suivante, ne récolter que durant 1 ou 2 semaines. Ensuite, ne prélever que le tiers des tiges à la fois sur une période de maximum 10 semaines.  Couper l’ample floral dès son apparition.

 

Dans la cuisine :

Il est préférable de ne consommer que les tiges, car les feuilles peuvent être relativement toxiques. Si on infuse les feuilles, la solution peut être utilisée comme insecticide naturel. Les tiges ont un goût acidulé, il est donc suggéré de cuisiner la rhubarbe avec des mets salés (soupes, vinaigrette, tajine, curry) ou sucrés (confiture, tarte, compote). Pour limiter l’ajout de sucre à une préparation tout en réduisant son acidité, il est suggéré de faire tremper quelques minutes les tiges dans de l’eau salée avant de les faire cuire.

 

Pour la santé:

Grâce à sa haute teneur en fibres, la rhubarbe est intéressante pour aider à réduire le cholestérol sanguin et à réguler la fonction intestinale. Contient des composés ayant démontré une activité antioxydante. Contient également de la vitamine K, du calcium, de la vitamine C et du manganèse. Il est recommandé aux personnes souffrant de lithiase urinaire de limiter la consommation de rhubarbe dûe à son contenu en oxalate.


 

 









807, boulevard Arthur-Sauvé, C.P. 268 Saint-Eustache (Québec) J7R 4K6  |  Tél. : 450 472-8400 / 1-888-326-7200  |  Téléc. : 450 472-7207